Follow by Email

mercredi 15 mai 2013

Mercredi...jour des enfants !

Aujourd'hui, pas de centre aéré pour Benjamin, mon merveilleux fils de (bientôt) 5 ans. Il faut donc lui trouver une occupation, à lui ainsi qu'à Eliott, mon autre merveilleux fils de 2 ans 1/2.

La journée démarre sur les chapeaux de roue, avec une première bagarre à peine 15 min après le réveil de mes 2 anges... Car il faut le savoir, à ces âges là, tout est prétexte à bagarre, et le moindre objet devient une arme redoutable. Autant vous dire qu'espérer prendre son petit déjeuner dans un calme relatif (ne soyons pas trop exigeantes) relève de l'impossible.

Après une matinée de hurlements, de coups, de pleurs, de colères, de courses dans tout l'appartement pour les enfants, et une quasi extinction de voix pour moi, je cherche un moyen de faire fermer leur clapet à mes 2 charmants héritiers. Bingo!! Le cinéma !! Je décide donc d'emmener mes chérubins à la séance de 13h30 des Croods, dernier film d'animation des studios Dreamworks. Je prends un risque, ce sera la 1ere séance de ciné pour mon petit Eliott...mais je tente le coup.
Ma mère vient avec nous, et avec elle mes 2 neveux de 7 et 6 ans, 1ers d'une longue lignée de mini-nous. Car j'ai 2 frères et 1 soeur, et à nous 4, nous avons 8 enfants, qui ont chacun leur caractère bien trempé.

Nous voilà donc parties, ma mère et moi, avec nos 4 mecs. Étonnamment, la séance se passe bien pour les 3 grands, et le petit est sage comme une image...Incroyable !!! Personne ne se lève, ils sont tous assis, captivés par le film, qui au passage est très réussi, et nous fait tous beaucoup rire, petits et grands. Je vous conseille vivement d'y accompagner votre progéniture.

Evidemment, tout cela est trop beau pour durer, et nous comprenons notre douleur quand nous proposons à la bande infernale un petit goûter chez Pomme de Pain. Arrivés là bas, et après 10 minutes à "zieuter" tous les desserts et viennoiseries, mon neveu de 7 ans, le plus grand soit dit en passant, et que nous appellerons "Relou N°1", ouvre les hostilités en réclamant une glace. Or les glaces, il les veut, mais ne les mange pas. Nous refusons fermement, mais c'est trop tard, il a déjà contaminé "Relou N°2" et "Relou N°3"qui commencent à taper une crise au milieu des gens calmement attablés. Le N°4, le plus petit, ne peut pas être incriminé sur ce coup, étant donné que lui est prêt à engloutir à peu près n'importe quoi.

Lassées par cette comédie en bande organisée, et rouges de honte, nous la jouons ferme et essayons de garder notre dignité en décrétant que "puisque c'est comme ça, personne n'aura rien, et qu'on rentre à la maison". Et nous trainons tout ce petit monde dehors. Relous N° 1 et 2 tirent une tronche de 6 pieds de long, tandis que Relou N°3 ameute tout le centre commercial avec ses hurlements. Top discrétion. N°4, lui, dit juste qu'il a faim et qu'il veut son goûter.

Nous finissons toutefois par nous faire avoir au détour d'une boulangerie "Paul"...et j'achète un grand macaron chocolat et une tarte au sucre à mes gars, mes 2 neveux ayant décidé de ne rien prendre histoire de marquer leur mécontentement, au cas ou on ne l'aurait pas remarqué.

Retour à la voiture, je démarre, et au bout de 20m, tout le monde dort...YESSSS !!! Je suis sauvée...au moins pour les 10 minutes que nécessitent le retour à la maison... arrivée sur le parking, et après avoir remué ma cervelle dans tous les sens, je dois me rendre à l'évidence: impossible de revenir à la maison avec les 2 enfants endormis. Je laisse dormir Eliott et réveille doucement Benjamin, en nourrissant le secret espoir qu'il s'effondrera sur le canapé à peine la porte d'entrée franchie.

R-A-T-E. Hé oui, nous avons bien franchi la porte d'entrée, mais Eliott s'est réveillé pendant que je lui enlevais son manteau, et il réclame instantanément son goûter, parce que lui, on lui fait pas: pas de goûter, pas de dodo ! Ben sort déjà son grand Macaron au chocolat de sa pochette en papier, j'installe donc tout le monde à table.
Et une fois leurs batteries rechargées par l'absorption de cette énorme quantité de sucre, retour à la case départ...bagarre, hurlements, jets d'objets à travers la maison, je cours après l'un pendant que l'autre invente la prochaine bêtise... et je ne m'assieds sur le canapé que pour livrer ce témoignage poignant d'une mère au bord de la crise de nerfs...histoire d'avoir un peu répit avant de me lancer dans la bataille du bain, puis la bataille du dîner, et la bataille du coucher...et de recommencer demain, puis après demain....

PS: Je vous aime comme une folle mes petits monstres. Textuellement.

4 commentaires:

  1. oui mais aussi !
    tu le sais qu'il faut pas leur donner de sucre aux gremlins ! ;)

    RépondreSupprimer
  2. que ca fait du bien de lire que c'est chez tout le monde pareil lol. Ca rassure hihihihihi...Aujourd'hui ils m'ont clairement mis sur les rotules...je crois que je vais m'endormir avant eux lol...

    gros bisous isa et des enormes a tes Relous a toi lol...les miens sont au lit mais ne dorment tjours pas grrrr....

    RépondreSupprimer
  3. Excellentissime !!! J'ai imaginé sans peine ta folle journée... Et j'avouerai, sans honte, que j'ai ri aussi... Dire que parfois je ronchonne après la mienne !

    RépondreSupprimer
  4. j aime te lire Isa, tu écris bien et en plus ca fait un bien fou de se reconnaître dans tes écris!! merci d avoir ouvert ce blog hihihi gros biousssss!! ( Céline)

    RépondreSupprimer